vendredi 17 janvier 2014

La chanson du mercredi #35

De mieux en mieux...la chanson du mercredi arrive maintenant le vendredi! Et oui ma brave dame, mais les impératifs ne sont pas toujours identiques selon les semaines! Aller, j'essayerai de mieux faire la prochaine fois!

Pour me faire pardonner, la chanson du jour est l'une de mes chansons préférées : "Sur un prélude de Bach" de la belge Maurane. L'idée m'est venue alors que je regardais l'émission tv "Nouvelle Star" et qu'une candidate interprétait ce titre...pas trop mal mais résolument moins bien que l'Originale, Madame Maurane!



La chanson du jour a été écrite et arrangée par Jean-Claude Vannier. Elle parait sur le troisième album de Maurane "Ami ou ennemi" en 1991.
La chanson est une variation du prélude n°1 BVW 846 dit du "clavecin bien tempéré" de Jean-Sébastien Bach.

Le prélude n°1 à 24 par Glenn GOULD himself. 


Peu enthousiaste au départ, Maurane aurait testé ce titre en concert pour la première fois. Devant l'accueil chaleureux du public, elle décide alors de l'intégrer à son répertoire au début des années 1990. "Sur un prélude de Bach" fait maintenant partie de ses plus célèbres chansons.


http://www.nostalgie.fr/musique-422/biographie-d-artistes-432/artiste/fiche/134-maurane.html
cop. www.nostalgie.fr


La partition du "Clavevin bien tempéré" de Bach à télécharger.

Et la vidéo pour apprendre à le jouer comme un pro!



Les reprises avec Dame Maurane:


En 1993 avec Catherine LARA au violon, sur le plateau de Taratata.



Récemment avec les ENFOIRES (Lara Fabian, Catherine Lara, Elsa, Muriel Robin. au piano, Julien Clerc, Patrick Bruel, Maxime LeForestier et Garou)



En 2008, avec Lou, un petit garçon aveugle qui l'accompagne au piano pour l'émission Cap48 ('4mns). Bon, il dévie vite sur de l'impro mais c'est chouette à voir!


Les paroles de la chanson :

Lorsque j'entends ce prélude de Bach
Par Glenn Gould, ma raison s'envole
Vers le port du Havre et les baraques
Et les cargos lourds que l'on rafistole
Et les torchères, les grues patraques
Les citernes de gasoil.


Toi qui courais dans les flaques
Moi et ma tête à claques
Moi qui te croyais ma chose, ma bestiole
Moi je n'étais qu'un pot de colle.

 

Lorsque j'entends ce prélude de Bach
Par Glenn Gould, ma raison s'envole
Et toutes ces amours qui se détraquent
Et les chagrins lourds, les peines qu'on bricole
Et toutes mes erreurs de zodiaque
Et mes sautes de boussole.

 

Toi, les pieds dans les flaques
Moi, et ma tête à claques
J'ai pris les remorqueurs pour des gondoles
Et moi, moi je traîne ma casserole.

 

Dans cette décharge de rêves en pack
Qu'on bazarde au prix du pétrole
Pour des cols-blancs et des corbacs
Qui se foutent de Mozart, de Bach.

 

J'donnerais Ray Charles, Mozart en vrac
La vie en rose, le rock'n'roll
Tous ces bémols et tous ces couacs
Pour Glen Gould dans ce prélude de Bach.




Bonne écoute!


2 commentaires:

  1. pour moi Maurane, c'est "Toute les mamas"
    mais bon chacun sa croix ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. très bon choix également...ce doit être ton petit côté gospel!

      Supprimer

un commentaire ? laissez-moi un petit mot, ça me fait plaisir de vous lire !