mercredi 20 février 2013

"Lincoln", sur la route des Oscars 2013

Quel film iraient voir deux collègues bibliothécaires aimant toutes deux l'Histoire ? 
"Lincoln", le dernier né de Steven Spielberg bien-sûr ! Nous avons choisi de le voir en version originale sous-titrée (VOST) et bien que le film soit un peu bavard, nous avons bien fait!

Lincoln est nommé dans pas moins de 12 catégories aux prochains Oscars 2013. Je pense qu'il pourrait aisément remporter celui de l'interprète masculin, du film, du réalisateur et pourquoi pas l'interprète féminine pour Sally Field... La réponse le 24 février 2013 !
Daniel Day Lewis a d'ors et déjà remporté le BAFTA Awards et le Golden Globes 2013 du meilleur acteur; une sacrée performance...



L'histoire :
Abraham Lincoln est le 16ème Président des Etats-Unis. Sa réélection pour un mandat de 4 ans met le feu aux poudres et précipite l'Amérique dans une guerre civile, la Guerre de Sécession.
En effet, Lincoln remet en cause la condition des Noirs et souhaite faire voter le 13ème amendement qui abolira l'esclavagisme. Les 11 états du Sud s'insurgent contre ce qu'ils pensent être une aberration, et font basculer le pays dans une guerre fratricide.

Abraham Lincoln, Président des Etats de l'Union et chef des Armées, 
sur le champ de bataille.

Mes impressions :
Le nouveau film de Steven Spielberg ressemble à "la Guerre de Sécession pour les Nuls"... et ce n'est pas du luxe ! Je me suis rendue compte que j'ignorais pas mal de choses sur ce Président et ses décisions qui ont pourtant bouleversé la face du monde.

Adapté du roman "Team of rivals" de Doris Kearns Goodwin, Spielberg nous fait suivre Abraham Lincoln durant les 4 derniers mois de son existence. C'est le principe du biopic, on sait déjà comment ça se termine ! Peu importe, ce film est passionnant. Il met en lumière à la fois la fonction et les principes de ce grand homme et sa personnalité complexe.

On entre de plein fouet dans la vie intime de l'homme : ses habitudes, ses relations tumultueuses avec sa femme Mary Todd, son grand attachement à ses fils et bien-sûr ses inquiétudes et sa grande force de caractère.
Daniel Day-Lewis s'est totalement fondu dans son personnage jusqu'à travestir sa voix et sa manière de bouger. L'homme était très grand et boitait légèrement. Sa carrure et son charisme imposait un respect naturel. Il se pourrait bien que l'acteur croule sous les récompenses tellement son personnage est crédible. Il suffit de voir la ressemblance physique...bluffante !

Daniel Day-Lewis, métamorphosé.

Portrait d'Abraham Lincoln (1809-1865), 
l'un des pères fondateurs de l'Amérique.

La reconstitution des décors, costumes et maquillage est saisissante.



Le film tourne principalement autour du vote du fameux 13ème amendement, en 1865; celui qui abolira définitivement l'esclavage en Amérique. Il ne faut pas oublier que la traite des Noirs fait partie des moeurs des américains depuis plusieurs siècles. 
Les Etats de l'Union (au Nord) et les 11 Etats Confédérés (au Sud) s'affrontent jusqu'à ce qu'éclate la guerre de Sécession en 1861. Elle durera 4 ans jusqu'à ce que le Général Grant (nordiste) écrase la rébellion sudiste dans le sang. C'est à la date du vote pour le 13ème amendement de la Constitution, en 1865, que le Ku Klux Klan fût également créé dans le Tennessee (source Wikipédia)...
 
Le film s'achève sur la mort du Président (mais non je ne vous raconte pas la fin !), assassiné par un partisan sudiste nommé John Wilkes Booth. Abraham Lincoln reste dans l'Histoire comme un Président aimé et proche de son peuple. Grâce à ses convictions et à sa force de caractère, il a su unir son pays et le faire passer dans une ère de modernité.

Un petit mot sur les seconds rôles, absolument tous excellents. La femme de Lincoln tout d'abord, Mary Todd, incarné par Sally Field. Elle était trop âgée pour ce rôle (20 ans de plus) mais a su se rendre indispensable auprès du réalisateur. Qualifiée de caractérielle et vénale, il s'agit d'une femme forte qui a subit la fonction de son mari et a dû s'adapter à toutes les circonstances.


Sally Field en Mary Todd Lincoln, presque hystérique après la mort de son fils.

Portrait de Mary Todd Lincoln.
  
La chambre des Représentants est un panier de crabes. Deux partis s'affrontent et cumulent les coups bas. Spielberg détaille la corruption, les jeux de sièges et la vénalité des hommes qui pouvaient s'exercer à l'époque. Rien ne semble avoir beaucoup changé aujourd'hui !
Tommy Lee Jones et Lee Pace sont saisissants dans leurs rôles opposés. L'un défend l'amendement tandis que l'autre le démonte avec fougue.

Certains peuvent regretter que le film soit "bavard" mais peu de coupes pouvaient être pratiquées pour que l'ensemble reste cohérent selon moi. Les 2h45 passent sans trop de longueurs. Quelques scènes de bataille sont parfois un peu crues mais elles illustrent bien la folie de cette guerre civile.

La lumière est magnifique dans les plans sombres comme sur les champs de bataille et la musique de John Williams (encore lui !) est somptueuse. 
Chapeau ! Vous aurez compris que je vous recommande ce film, non ?!



La bande annonce en VOST.






Pour finir :
La collègue avec qui j'ai vu Lincoln était Vonnette (dont je vous recommande le blog "jazz & crimes"). Depuis, elle m'a conseillé de voir le cultissime "Autant en emporte le vent" (1939) que je n'avais jamais vu jusqu'ici (quelle honte !). 
En effet, c'est bien le pendant inverse de la même guerre de Sécession, cette fois, du point de vue des Sudistes...kitchissime mais culte, c'est vrai !


Bonne séance ! 

4 commentaires:

  1. Ravie d'avoir partagé ce moment avec toi devant un aussi bon film, qu'on peut-être conseiller qu'aux passionnés d'Histoire...
    "Autant en emporte le vent"...Kitchissime...Sacrilège !

    RépondreSupprimer
  2. Je dois impérativement voir ce film !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas, il restera à l'affiche un moment avec les récompenses qu'il vient d'obtenir !
      Je te le conseille...
      bonne séance !

      Supprimer

un commentaire ? laissez-moi un petit mot, ça me fait plaisir de vous lire !