vendredi 22 mars 2013

"The place beyond the pines", thriller poignant

Bien loin de la bluette à laquelle je m'attendais à l'évocation du casting de belles gueules, cette séance ciné m'a scotchée à mon siège. La séance en question se nomme "The place beyond the pines" - titre énigmatique et traduction littérale du nom iroquois de la ville où se passe l'action, Schenectady - de Derek Cianfrance, sortie le 20 mars dernier.

Dommage que la sortie soit si tardive car à peu de jours près, je pense qu'il se serait bien placé aux Oscars américains : pas forcément pour les acteurs (excellents mais pas autant que Daniel Day Lewis, le vainqueur de cette année) mais sûrement pour le prix du scénario ou du réalisateur...
Attention, je vais essayer de ne pas trop en dire...mais je suis obligée de parler de certaines scènes ! Si vous voulez l'entière surprise, mieux vaut aller voir le film d'abord...


L'histoire :
"The place beyond the pines" se découpe en 3 parties successives :
Luke Glanton (Ryan Gosling) est un virtuose de la moto. Après une brève aventure avec Romina (Eva Mendès), il se découvre père de son fils Jason. Pour subvenir à leurs besoins, il abandonne sa carrière de cascadeur pour braquer des banques.
Avery Cross (Bradley Cooper) est un jeune policier décoré pour une arrestation héroïque, bien malgré lui. Des flics véreux l'entraînent dans une spirale néfaste pour sa carrière et sa moralité.
Quinze années ont passé. Les fils d'Avery Cross et de Luke Glanton se retrouvent face à face, obligés de faire avec les non-dits et les zones d'ombres de leur passé, et les fautes de leur père respectif.


Mes impressions :
En voyant le casting "spécial midinette" avec Ryan Gosling et Bradley Cooper à l'affiche, je partais avec un gros à-priori négatif. J'aurais dû me méfier car j'ai été très impressionnée par ce joli film.

Derek Cianfrance n'en est pas à son coup d'essai : c'est déjà son troisième long métrage avec "Brother tied" (1998) et "Blue Valentine" (2011, déjà avec Ryan Gosling). Celui-ci nous emmène dans une Amérique profonde où se joue un drame sur plusieurs années. La construction même du film est impressionnante : on suit les deux rôles principaux l'un après l'autre. Ils ne partageront qu'une scène unique. La troisième partie se passe 15 ans plus tard avec leur descendance, leurs fils respectifs qui se retrouvent face à face sans se douter du passé qu'ils ont en héritage. Car c'est bien d'un drame dont il s'agit. Je ne dévoilerai pas ici les ressorts du film. Je peux simplement vous dire que le scénario est complexe et magistralement emmené par les rôles principaux et secondaires.


Tout d'abord Ryan Gosling et Bradley Cooper; décidément, ces deux-là signent des films exigeants et ne se contentent pas de leur image du "beau gosse de service" qui leur colle à la peau. Tout deux s'enlaidissent pour le rôle et ne se contentent pas de sourire à la caméra. Ils ont chacun un rôle de paumé l'un choisira la police et l'autre la criminalité. Il s'agit de la sempiternelle lutte du bien contre le mal, des décisions bonnes ou mauvaises que l'on prend et de leurs répercutions sur le futur. Il s'agit également des relations père/fils bien difficiles à entretenir parfois.


Les rôles secondaires sont également excellents. Les deux rejetons Jason (Dane DeHaan) et AJ (Emory Cohen) sont remarquables de justesse. Paumés tous les deux comme leurs pères, ils se débattent dans un monde qu'il ne maitrisent pas. Ajoutez à cela une bonne dose de testostérone dû à l'adolescence et vous obtiendrez un cocktail détonant et subversif !
Dane DeHaan notamment est à suivre de près. Déjà vu dans "Chronicle" et "Des hommes sans loi" en 2012, il confirme ici son potentiel de jeune loup écorché. Physiquement, il ressemble énormément à son ainé Leonardo Di Caprio...souhaitons-lui la même carrière ! 

à gauche Léo, à droite Dane DeHaan. 
Les mêmes je vous dis !

"The place beyond the pines" est un film d'hommes avec de très beaux rôles offerts. On notera aussi la participation de Ray Liotta, flippant à souhait (comme à son habitude!) en inspecteur corrompu jusqu'à l'os. 


Enfin, une femme parce qu'il en fallait une : la plantureuse Eva Mendès revient en mère courage, sans fards et sans chichis, mais avec beaucoup de talent.
 

La photographie et la lumière sont splendides et la musique colle parfaitement à l'ambiance de ce thriller-drame. On se croirait à mi-chemin entre un film de Clint Eastwood (pour la psychologie fouillée des personnages) et un thriller traditionnel avec flicaille, poursuite à moto et corruption. La bande annonce n'est pas représentative pour moi, ne vous y fiez pas. Le scénario est truffé de rebondissements et de surprises.

Je le reverrai avec grand plaisir tellement l'émotion et la justesse du ton sont au rendez-vous. Que les amateurs de thriller se rassurent, vous pouvez y aller également les yeux fermés ! Une dernière remarque : mes collègues Marie et Lucie avec qui je suis allée voir le film me soufflaient qu'elles auraient aimé le voir avec les rôles principaux inversés. Elle n'ont pas tort ! J'aurais été surprise de voir Ryan Gosling en policier et Bradley Cooper en braqueur de banque tatoué !

la bande annonce



bonne séance à vous !









12 commentaires:

  1. maintenant tu vas pouvoir te fier à nous pour le ciné. à chaque fois qu'on te traine voir un film qui ne te tente pas plus que ça, tu ressorts enchantée :-)

    RépondreSupprimer
  2. absolument, tu as raison...
    prochaine étape Hunger Games 2 ?!

    RépondreSupprimer
  3. Petit élément de réponse concernant le titre du film dans la chouette critique de Télérama qui, comme nous, a beaucoup aimé le film !

    http://www.telerama.fr/cinema/films/the-place-beyond-the-pines,438092.php

    RépondreSupprimer
  4. alors là, si on commence à être raccords avec les critiques de Télérama...
    j'ai vu aussi que Ben Coccio (le scénariste du film) et la femme de Derek Cianfrance était tous deux natifs de Schenectady.
    C'est pourquoi le film a été tourné à cet endroit...et qu'il s'appelle ainsi (du nom iroquois de la ville)!

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas lu ton billet pour garder tout son charme à ce film que je vais m'empresser d'aller voir....
    bizz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors j'attends tes impressions avec impatience dès que tu l'auras vu :-)

      Supprimer
  6. Le titre du film est la traduction littérale du nom de la ville où se situe le film : en langue iroquoise, Schenectady signifie "l’endroit qui se trouve au-delà des pins", the place beyond the pines en anglais). ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui absolument! avez-vous aimé le film ?!

      Supprimer
  7. ah ! enfin j'ai pu voir le film, grâce à une reprogrammation estivale (séance de 10h10 dimanche matin : fallait-il que je sois motivée !!)
    et c'est un super film ! très inattendu (ben non, pourquoi partir si vite, Ryan ?!! j'avais réussi à passer entre les gouttes des spoilers !), mais puissant comme tout. Et des acteurs nickels de bout en bout. Eva Mendes est excellente (et les 2 beaux gosses aussi, mais on le savait déjà !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vois qu'on est raccords sur nos impressions!
      moi aussi j'ai adoré...et j'ai bien envie de le revoir très vite!

      Supprimer
  8. c'est un film magistral sur la filiation! je suis loin d'être une "midinette" et je
    pense que Ryan Gosling est un grand acteur: avez-vous vu "half nelson" (professeur toxi
    comane)"les marches du pouvoir" (directeur de campagne d'un candidat démocrate qui perd
    son âme) "une fiancée pas comme les autres" (rôle pour lequel il a pris une dizaine de kilos pour jouer un " poupon souffrant" de culpabilité et d'abandon)"love and secrets" (un schizophrène)? Il vient de refuser de jouer le rôle érotico-sado de la daube lue par hélas, beaucoup de femmes et c'est tout à son honneur!...voilà pas midinette mais cinéphile et admiratrice et... j'ai un gros défaut: je suis abonnée à Télérama!...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord avec vous! Il me tarde de le revoir une nouvelle fois...
      J'avais un peur peur que le réalisateur ne se contente de filmer ces deux beaux garçons, sans gratter la surface et dévoiler leurs jeux excellents.

      J'aime beaucoup Ryan Gosling également, je trouve qu'il fait des choix vraiment judicieux. Je l'ai adoré dans "la faille" et dans " Crazy stupid love" que je vous recommande...et bien entendu dans "Drive". J'ai moins aimé "les marches du pouvoir" et "blue valentine" mais pas à cause de l'acteur. Dernièrement j'ai chroniqué "only God knows", vous me direz ce que vous en pensez?!
      http://lesbavardagesdejuliette.blogspot.fr/2013/05/only-god-forgivesmais-que-diable-allais.html

      Supprimer

un commentaire ? laissez-moi un petit mot, ça me fait plaisir de vous lire !